Élections du conseil d'administration 2020

L’un des postes au sein du conseil d’administration (CA) du Collège canadien des physiciens en médecine (CCPM) se libérera cette année avec le départ de Raxa Sankreacha qui aura accompli deux mandats consécutifs de trois ans, à titre de registraire et aussi de membre à titre particulier. Vous pouvez lire ci-dessous les plateformes des trois candidats qui ont manifesté de l’intérêt envers le poste qui se libérera au CA. La personne retenue assumera ses fonctions au CA immédiatement après l’assemblée générale annuelle (AGA). L’AGA de cette année sera virtuelle et aura lieu le 4 décembre. Le vote en ligne est tenu avant l’AGA de manière à ce que tous les membres aient suffisamment de temps pour voter. 

Le CCPM prône la diversité de ses membres en ce qui a trait à la race, au genre, à l’orientation sexuelle, à la religion ou à l’origine et s’efforce de refléter cette diversité dans la composition de son conseil d’administration et de ses comités afin d’assurer l’impartialité de la prise de décision, des processus équitables et des résultats appropriés dans la réalisation de sa mission (lien vers l’énoncé de mission). Le CCPM cherche à pourvoir le poste en question avec une personne hautement qualifiée qui s’efforcera avec enthousiasme de réaliser cette mission et de renforcer les valeurs fondamentales de la profession.

Le CCPM examine les candidats à l’adhésion et au titre de fellow et son succès dépend fortement du bénévolat de ses nombreux membres qui participent aux processus d’examen et qui font partie du conseil d’administration. Le CCPM est un organisme sans but lucratif canadien et son conseil d’administration est légalement responsable de la gouvernance du CCPM. Les huit personnes qui font partie du CA doivent être membres en bonne et due forme du CCPM.

Nous avons hâte de recevoir votre vote!

Plateformes des candidats

James Chow, FCCPMChowJ pic

Je présente ma candidature au poste de registraire au conseil d’administration (CA) du Collège canadien des physiciens en médecine (CCPM). Je veux avant tout améliorer les processus d’inscription aux examens et de renouvellement de la certification pour les rendre efficaces et équitables. J’ai moi-même suivi le processus, étant devenu MCCPM en 2003 et FCCPM en 2007. Depuis, j’ai été surveillant de l’examen écrit de MCCPM pendant 6 ans et examinateur oral pendant 3 ans, ce qui m’a permis de me familiariser avec les procédures de certification de MCCPM. J’ai étudié aussi les autres processus de certification professionnelle. J’ai été membre pendant 17 ans du Comité des normes professionnelles de l’Institute of Physics au Royaume-Uni, pour les C.Phys, et membre pendant huit ans du Comité de certification professionnel de l’Association canadienne des physiciens et physiciennes, pour les P.Phys. Je suis physicien médical au Princess Margaret Cancer Centre et professeur agrégé à l’Université de Toronto.

Joseph E. Hayward, PhD, MCCPMHaywardJ pic

Je suis actuellement physicien médical principal au Juravinski Cancer Centre à Hamilton et professeur agrégé à l'Université McMaster. Je suis également le président de l'Ontario Association of Medical Physicists. Je suis membre du Collège canadien des physiciens médicaux (CCPM) depuis 18 ans. Durant ce temps, j’ai été conseiller de l’Organisation canadienne des physiciens médicaux (OCPM) pour les affaires professionnelles et je suis actuellement président du Comité des sciences de l’OCPM. Récemment, j'ai proposé avec succès un changement du règlement permettant aux membres du CCPM d’être élus au conseil d’administration. À l'heure actuelle, tous les membres du conseil d'administration du CCPM ont le titre de fellow. Les membres du CCPM sont principalement des membres sans distinction, qui devraient être représentés au CA. Si je deviens le premier membre sans distinction élu à un poste au CA, je représenterai tous les membres. Je crois que mon intégrité et mon professionnalisme ainsi que mon engagement envers la physique médicale feraient de ma voix un atout précieux.

Geetha Menon, PhD, FCCPMMenonG pic

La pandémie a transformé sous plusieurs aspects le rôle des physiciens médicaux et cimenté le rôle essentiel que nous jouons dans la lutte contre le cancer. Le Collège canadien des physiciens en médecine (CCPM) a joué un rôle important à cet égard en certifiant les personnes les plus compétentes pour exercer cette profession estimée. Je me réjouis donc de cette occasion d’être considérée pour le poste de registraire de notre Collège et je serais très honorée de servir notre communauté à ce titre. J’ai été bénévole avec le CCPM et je comprends et j’apprécie les tâches essentielles du poste de registraire. Si je suis élue, j’entreprendrai avec passion toutes les responsabilités du poste et je m’efforcerai, en faisant preuve des normes les plus élevées de professionnalisme, d’améliorer l’efficacité de notre conseil d’administration. Avec notre communauté tissée serrée, je vise à assurer que le CCPM continue d’être le terreau de nos meilleurs leaders.